Gifing : un Business d’Affiliation plus que de Contenu ?

gifing arnaque

La nouvelle plateforme de gifs libres de droit semble faire beaucoup parler d’elle depuis son lancement en octobre 2019, mais est-ce un projet vraiment viable autant pour le fond du business que le programme d’affiliation alléchant qu’elle propose ?

C’est ce que nous allons détailler dans cet article.

 

Qu’est-ce que Gifing ?

Dans le fond et c’est l’idée première du site, c’est une librairie de gifs.

Les gifs sont des images animées et sont souvent utilisés par les internautes sur les réseaux, aux côtés des autocollants ou stickers, stockés dans un hébergement web.

Ils sont destinés à être utilisés librement par les clients en échange d’un abonnement payant, à l’image de Shutterstock qui héberge principalement des images ou vidéos, ou du nouveau géant Adobe Stock. Le site ressemble beaucoup à la célèbre plateforme de stock Giphy.

Celle-ci est d’ailleurs intégrée dans toutes les interfaces de conversation de Facebook (qui inclut Messenger, Whatsapp et Instagram), dans le bouton qui se trouve à côté des emojis. Cela montre le potentiel économique de ce format.

Gifing l’a bien compris et veut désormais mettre à disposition des gifs envers les professionnels et particuliers, notamment dans leurs campagnes de pub sur les réseaux comme Facebook Ads.

Tout le contenu est créé par leur équipe, ils semblent privilégier la qualité au détriment de la quantité et de la diversité, car c’est différent d’une plateforme d’échange où la communauté pourrait elle-même proposer du contenu libre de droits.

Mais on pourrait se demander s’il y a réellement une valeur ajoutée dans ces contenus et s’il est vraiment nécessaire de souscrire pour utiliser un gif, d’autant plus que l’achat à l’unité est impossible.

Mais Gifing s’est aussi fait connaître chez les marchands pour rémunérer des influenceurs qui en feraient la promotion à l’aide d’un programme d’affiliation. Cela signifie que vous gagnez de l’argent en amenant des clients, un peu à la manière de Shopify.

gifing-nevo

L’histoire de son fondateur

Le créateur de Gifing est un français, Anthony Nevo, sans diplôme et qui est parti vivre à Montréal au Québec.

Il a commencé l’entrepreneuriat à 22 ans, il a aujourd’hui 8 ans de projets entrepreneuriaux, pendant lesquels il a produit l’application de rencontre TalkNJoy disponible sur iOS et écrit son livre Il suffit d’une rencontre pour changer de vie.

Il a aussi 2 ans de tour du monde à son actif et tient aujourd’hui sa devise “Vie de Dingue”, vie qu’il dévoile notamment sur sa chaîne Youtube de 150’000 abonnés où il poste régulièrement des vlogs.

Il a un long passé avec les programmes d’affiliation et dit avoir développé celui dont “il aurait rêvé quelques années plus tôt”, à se demander si ce n’est pas sur l’affiliation principalement qu’est bâtie la stratégie de Gifing.

Où se trouve le bon plan ?

  • Soit vous vendez déjà à l’aide du webmarketing et souhaitez innover dans vos publicités en adoptant le format gif, pour mieux promouvoir vos produits. Dans ce cas il vous faudra déjà un empire de campagnes publicitaires et une rémunération fructueuse pour compenser l’abonnement et espérer améliorer votre ratio de clics de quelques pourcentages.
  • Soit vous pouvez devenir affilié, ce qui signifie que vous serez rémunéré grâce aux nouveaux clients que vous redirigerez vers le site via votre lien d’affiliation (un lien hypertexte qui vous sera fourni) ou un cookie. C’est ce qu’a fait Jesuismonpatron.fr qui a eu l’idée de rejoindre le programme et toucher des commissions dès son lancement en octobre 2019 : il annonce avoir gagné en 1 semaine 10’000€ avec 28 paiements, ce qui laisse penser qu’un abonnement d’affilié coûterait 1’100€ en prenant 30% comme pourcentage de commission sur les ventes.

Comment fonctionne son programme d’affiliation ?

L’idée est de devenir un “ambassadeur Gifing” en s’inscrivant sur un compte affilié avec un abonnement à l’année ou à vie, le but étant d’en faire la publicité avec des contenus promotionnels, généralement créés par des blogueurs.

Vous allez toucher une commission chaque fois qu’un visiteur, passant par les liens d’affiliation de votre site internet, prendra un abonnement particulier ou un abonnement affilié (plus cher, car il vous donne également accès au contenu du site).

S’il y a du trafic sur votre site web vous obtiendrez alors des taux de commission intéressants avec un système à deux niveaux : vous recevez 30% du prix de l’abonnement de toutes les personnes que vous avez invitées via un lien affilié, et 15% du prix de toutes les personnes que ces personnes ont invitées.

Une manière intéressante de gagner de l’argent.

Un business plan se rapprochant plus d’un marketing de réseau

Gifing reçoit de l’argent grâce aux abonnements qui permettent l’utilisation de ses gifs libres de droits, et aux abonnements qui permettent de devenir affilieur tout en ayant accès au contenu du site.

Il y a donc actuellement deux publics cibles :

  • les gens qui sont vraiment intéressés et qui trouvent que les tarifs sont justifiés par la plus-value apportée par les gifs (comme c’est du contenu original et libre de droits, très peu d’annonceurs pourront les diffuser dans leurs annonces, par exemple dans le fil d’actualité Facebook ou avec l’emailing)
  • les gens qui n’ont pas forcément envie d’utiliser les gifs mais qui par contre sont intéressés pour faire de l’affiliation et être rémunérés

Un système de Ponzi qui ne va pas tarder à s’écrouler ?

On peut établir des liens similaires entre le business plan de Gifing et un système de Ponzi : c’est un montage financier qui consiste à générer des revenus essentiellement par les fonds procurés par les nouveaux entrants.

C’est le problème de chaque plateforme d’affiliation poussée à l’extrême : sa faille économique apparaît au grand jour au moment où elle s’écroule, c’est-à-dire quand les sommes procurées par les nouveaux entrants ne suffisent plus à couvrir les rémunérations des clients et rentabiliser le projet.

C’est souvent le cas pour du marketing d’affiliation trop audacieux.

agence marketing gif

Quels sont les points faibles de l’affiliation Gifing ?

Elle est payante, contrairement à une affiliation Amazon ou le marché des produits numériques par exemple, et on peut penser que la proportion de personnes qui sont présentes uniquement pour l’affiliation est énorme.

Si vous devenez affiliés Gining, une partie de vos visiteurs sera intéressée pour le contenu qu’offre le site et une partie sera elle-même composée de futurs ambassadeurs affiliés.

Mais seulement, pour profiter du deuxième niveau, il n’y a que les ambassadeurs que vous avez invités qui pourront inviter d’autres personnes.

D’autre part, quel est l’intérêt d’avoir tellement développé son programme d’affiliation ?

Car toutes ces commissions accumulées rognent sur les bénéfices de la société. Le seul argument est la publicité, mais la publicité des affiliés pour Gifing vante aussi son programme d’affiliation qui semble être actuellement le “meilleur du marché des plateformes d’affiliation” selon Romain Jolibois, mais cela augmente le nombre d’affiliés et donc le nombre de commissions que doit verser Gifing, sans pour autant améliorer le marketing de la boîte.

Car justement un programme d’affiliation efficace est un programme à un seul niveau, où l’objectif est d’avoir un minimum d’affiliés pour amener un maximum de clients (non-affiliés), or ici la majeure partie des clients semble être des affiliés…

On dénombre en effet des centaines de clients pour le site selon Digital Adventures, mais cet ordre de grandeur ne justifie pas un immense succès sur le marché mondial, quoique l’entreprise soit encore jeune, mais on peut librement penser que la clientèle est composée de personnes rêvant de faire fortune grâce à l’affiliation.

Cependant, le fait que la promotion du projet semble rapporter plus que le projet en lui-même remet en cause sa viabilité.

Le risque est que vous fassiez partie des derniers affiliés

Sachant qu’il y a un nombre limité de potentiels affiliés dans le monde, il en reste de moins en moins après déjà plusieurs mois de lancement et il est vain de penser pouvoir faire les mêmes conversions qu’on le pouvait au tout début.

Si on considère qu’une grande partie des gens est intéressée par le site seulement pour gagner des commissions, il y a peu de chances pour que vous obteniez encore un taux de conversion intéressant.

Qui plus est qu’on peut déjà observer des dizaines d’articles affiliés dans les recherches Google ou Bing, ce qui signifie que vous devrez vous surpasser pour faire la promotion de Gifing et espérer attirer le regard des intéressés pour monter dans le référencement.

Finalement, est-ce une bonne idée d’opter pour un abonnement Gifing ?

Eh bien, si vous décidez de franchir le pas avec une formule onéreuse et vous concentrer uniquement sur l’affiliation, cela peut être une bonne idée si vous possédez un site déjà bien référencé qui fait envier chaque annonceur (qui apparaît par exemple dans les 10 premiers résultats de recherche Google).

Ainsi vous avez beaucoup de chances de couvrir rapidement cette charge avec tous vos visiteurs qui ont un minimum de budget pour s’inscrire.

Mais cela représente en fait très peu de personnes, et si vous faites partie de la majorité des débutants ou amateurs, cela ne vaut peut-être pas le coup d’investir autant dans ce projet, qui s’avère rester dans cet état si sa fonction première -la vente de gifs- n’est pas remplie.

Quel est votre avis sur cet article ?

Cliquez pour donner une note !

Note moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Aucun vote pour le moment

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You May Also Like